Les garde-côtes du Bangladesh ont découvert aujourd’hui les corps sans vie de 17 Rohingyas, parmi lesquels de nombreux enfants, dont les bateaux ont chaviré alors qu’ils fuyaient les violences en Birmanie.

Au moins 18.500 membres de cette minorité musulmane persécutée ont trouvé refuge au Bangladesh depuis une semaine en raison d’un regain de combats entre l’armée birmane et des rebelles, écrit Le figaro.

Nombre de Rohingyas tentent leur chance sur des rafiots de pêche à travers la rivière Naf, qui marque une frontière naturelle entre la Birmanie et la pointe sud-est du Bangladesh. Les flots de ce cours d’eau peuvent être particulièrement capricieux en cette période de mousson en Asie du Sud.

Etiquette: ;