En mai, les services de renseignement américains avaient alerté les autorités espagnoles d’un risque d’attentat sur les Ramblas de Barcelone, où un djihadiste a écrasé 14 piétons le 17 août, affirme aujourd’hui le journal El Periodico de Cataluña.

D’après le journal, qui publie le facsimile d’un message en anglais, le Centre national anti-terrorisme (National counterterrorism center NCTC), qui associe notamment la CIA, la centrale américaine de renseignement, et la police fédérale FBI, avait adressé cet avertissement à la centrale espagnole de renseignement CNI, à la police espagnole, et aux Mossos d’Esquadra, la police régionale catalane.

« Des informations non confirmées dont la véracité n’est pas connue datant de fin mai 2017 indiquaient que l’Etat islamique d’Irak et du Levant prévoyait de mener des attaques terroristes non précisées pendant l’été contre des sites touristiques très fréquentés à Barcelone, et en particulier la rue de la Rambla », dit le texte que le Periodico attribue au NCTC.

Interrogé par l’AFP, un porte-parole du CNI a refusé de « confirmer ou démentir des communications avec d’autres services de renseignement ».

Le ministère espagnol de l’Intérieur n’avait pas réagi ce matin aux questions de l’AFP. Un second média, la radio Cadena SER citait aujourd’hui des « sources de la lutte anti-terroriste » selon lesquelles le document publié par El Periodico est authentique.

Etiquette: