Vladimir Poutine a jugé aujourd’hui que la tension entre la Corée du Nord et les Etats-Unis était sur le point de dégénérer en un « conflit d’envergure » et qu’il fallait, pour éviter d’en arriver là, privilégier les négociations à toute forme de pression sur Pyongyang à propos de son programme de missiles nucléaires.

« Il est essentiel de résoudre les problèmes par un dialogue direct impliquant toutes les parties sans poser de conditions préalables », écrit le président russe dans un message publié sur le site internet du Kremlin. « Les provocations, la pression, et la rhétorique à la fois offensive et belliqueuse ne mèneront nulle part », ajoute Vladimir Poutine, qui est attendu la semaine prochaine en Chine pour un sommet du groupe des BRICS.

La situation dans la péninsule s’est détériorée au point que les parties prenantes sont désormais « au bord d’un conflit d’envergure », toujours selon lui. La crise entre les Etats-Unis, qui martèlent leur volonté d’empêcher Pyongyang de se doter de missiles à têtes nucléaires capable de frapper le sol américain, et la Corée du Nord a connu un nouvel épisode lundi avec le tir d’un missile nord-coréen au-dessus du Japon.

Le régime de Kim Jong-un voit pour sa part d’un très mauvais oeil les exercices réalisés par les armées américaine et sud-coréenne, les tenant pour les préparatifs d’une invasion. « Selon la Russie, le point de vue selon lequel il serait possible de mettre fin au programme de missiles nucléaires de la Corée du Nord seulement en accentuant la pression sur Pyongyang est erroné et vain », écrit encore Vladimir Poutine.

Etiquette: ;