Dans un article rédigé à l’approche du sommet des BRICS, le Président russe a appelé la communauté internationale à joindre les actes à la parole pour faire face au terrorisme

Le combat contre le terrorisme doit se poursuivre. Dans un article publié à l’occasion du sommet des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), qui ouvre ses portes le 3 septembre à Xiamen (sud-est de la Chine), le Président russe a noté des signes d’embellie dans la situation qui règne en Syrie. Une tendance sans aucun doute positive, mais qui nécessite des démarches ultérieures de la part de la communauté internationale.

«La lutte antiterroriste en Syrie et dans les autres pays et régions doit être poursuivie. La Russie appelle, non pas en paroles mais en actes, à lancer la mise en place d’un large front antiterroriste basé sur le droit international et au sein duquel l’Onu aura un rôle central», a écrit le chef de l’État.

«Et à cet égard, nous tenons certainement au soutien et à l’assistance fournis par nos partenaires des BRICS», a-t-il poursuivi.

Le Président russe a également salué le travail mené par la Chine en tant que pays hôte du sommet cette année, ce qui, d’après lui, a permis d’obtenir des avancées importantes sur les principaux axes de coopération, à savoir la politique, l’économie ainsi que la sphère humanitaire.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;