Le sénateur russe, Frants Klintsevich, est certain que les Forces armées russes ne sont en rien inférieures à l’armée américaine, car un critère important – le rapport qualité-prix – n’a pas été pris en compte pour l’établissement du classement des armées les plus puissantes du monde par le portail Globalfirepower

Le vice-président de la commission de la défense et de la sécurité du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), Frants Klintsevich, a commenté le classement des armées les plus puissantes du monde publié sur le portail Global Firepower. Le sénateur a noté que les Américains dépensent 10 fois plus pour leur armée que la Russie, mais en qualité, les troupes russes ne sont pas inférieures à celles des États-Unis.

«Je crois que, lors de l’établissement du classement, on devrait prendre en compte un autre critère: le rapport qualité-prix. Là, nous ne sommes certainement pas inférieurs aux États-Unis», a déclaré M. Klintsevich, cité par son service de presse.

Dans le même temps, le sénateur a noté que si ce classement avait été établi dans les années 1990, l’armée russe n’aurait même pas été pas dans les dix premiers. Les changements qualitatifs en termes d’aménagement et de réarmement n’ont eu lieu qu’au cours des sept à dix dernières années, a ajouté Frants Klintsevich.

Plus tôt, le portail Globalfirepower avait publié un classement des armées les plus puissantes du monde établi par des experts militaires.

Les États-Unis occupent la tête du classement, la Russie se trouve en deuxième position et précède la Chine. Viennent ensuite l’Inde, la France, le Royaume-Uni, le Japon, la Turquie, l’Allemagne et l’Égypte. La Corée du Sud figure en 12è place, alors que son voisin du Nord est en 23è position. Le Canada et la Belgique sont respectivement classés 26è et 66è.Le classement du Globalfirepower prend en compte plus d’une cinquantaine de critères, dont la quantité totale des armements et équipements ainsi que leur diversité, les effectifs des troupes régulières et des réserves, les budgets militaires, les infrastructures de transport dont disposent les pays étudiés, ainsi que leur production des hydrocarbures et d’autres facteurs qui ont un impact sur leurs capacités défensives.

Lien

Etiquette: ; ;