L’Agence des services frontaliers du Canada a commencé à transmettre des renseignements au département américain de la Sécurité intérieure au sujet des milliers d’Américains qui entrent chaque jour sur le territoire canadien.

En contrepartie, Washington devrait à son tour fournir des informations sur les Canadiens franchissant la frontière américaine.

Cet échange de renseignements vise à renforcer la sécurité et à favoriser l’application des lois relatives à la santé et à la sécurité publiques.

En 2011, les deux pays ont signé la Déclaration sur une vision commune de la sécurité du périmètre et de la compétitivité économique, dans laquelle ils s’engageaient à établir des systèmes intégrés pour surveiller les entrées et les sorties à la frontière.

En vertu de cette entente, chaque pays doit échanger avec l’autre des données sur les personnes arrivant à un poste frontalier, «de façon à ce que les données de l’un des deux pays sur l’entrée puissent constituer les données de l’autre sur les sorties au moyen d’un système intégré d’entrées et de sorties».

Les deux premières phases de ce programme étaient limitées aux ressortissants étrangers et aux résidents permanents, et ne concernaient pas les citoyens des deux pays.

Etiquette: