Sous la présidence de la Chine, le sommet des BRICS à Xiamen pourrait augmenter le rôle de ce groupe de pays dans le monde et servir de plateforme pour régler des contentieux entre États, estiment plusieurs experts

En tant qu’organisateur du sommet de Xiamen, la Chine a invité au dialogue avec les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) les dirigeants de cinq nouveaux pays, notamment de la Guinée, du Mexique, de la Thaïlande, du Tadjikistan et de l’Egypte, lançant ainsi un nouveau mécanisme de dialogue «BRICS +».

«Cette initiative est incontestablement une particularité majeure de ce sommet des BRICS, dont l’idée est d’augmenter l’importance et d’élargir la sphère d’action de ce groupe de pays», a déclaré Alexandre Larine, de l’Institut russe de l’Extrême-Orient.

Et d’ajouter que ce nouveau format améliorait également l’image des BRICS, tout en y renforçant le rôle de la Chine.

«On constate par ailleurs que la Chine convertit sa puissance économique en croissance de son influence politique dans le monde», a relevé l’expert.

À la veille du sommet des BRICS, la Chine et l’Inde ont réussi à faire baisser la tension à leur frontière. Qui plus est, bien des médias annoncent que le Premier ministre indien Narendra Modi et le Président chinois Xi Jinping se rencontreront avant même le sommet de Xiamen.

Ce sommet caractérise au plus haut niveau le processus de développement du mécanisme de coopération des BRICS, a indiqué un autre interlocuteur de Sputnik, Ren Yuanzhe, de l’Académie diplomatique de la Chine.

«Le sommet permettra de dresser une sorte de bilan de la première décennie qui a marqué une étape très importante dans le développement des BRICS […] qui ont créé une structure qui se perfectionne en permanence et dont l’influence ne cesse d’augmenter», a déclaré l’expert, en prévoyant qu’à Xiamen, une feuille de route d’approfondissement ultérieur de la coopération serait élaborée.

Les cinq pays des BRICS, à savoir le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud, représentent actuellement environ 42,58% de la population de la planète.

Dans le même temps, selon les estimations du Fonds monétaire international (FMI), les BRICS ont représenté 22,53% du PIB mondial en 2015 et ont contribué à plus de 50% de la croissance mondiale au cours des dix dernières années. En 15 ans d’existence, les échanges entre les pays des BRICS sont passés de 3 à 70 milliards de dollars.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;