Une fumée noire émanant du toit du consulat russe à San Francisco, a été l’objet de toutes les attentions ce vendredi. Pourtant, comme l’a indiqué Maria Zakharova, des mesures visant à préserver l’intégrité du bâtiment avaient été prises. Selon elle, la venue des pompiers relevait plutôt du «cirque» et d’une «nouvelle série de persécutions»

On a pu apercevoir de la fumée noire sortir d’une cheminée du consulat russe de San Francisco, la veille de sa fermeture ce vendredi. Les pompiers de la ville californienne sont même intervenus à la suite d’appels alarmés. Après vérification, leurs porte-paroles ont indiqué sur Twitter qu’il ne s’agissait pas d’un incendie. Selon la représentante officielle du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, le personnel du consulat effectuaient ce jour-là des activités visant à préserver le bâtiment.«(…) Des opérations de préservation du bâtiment ont été entreprises. À cet égard, on peut fermer les fenêtres, baisser les rideaux, éteindre les lumières, couper l’eau, fermer les portes, jeter les ordures, débrancher es appareils de chauffage, les systèmes d’urgence branchés, etc.», a écrit Maria Zakharova sur Facebook.

En outre, Mme Zakharova a également qualifié de «cirque» et de «nouvelle série de persécutions» l’alerte incendie et la venue des pompiers vers le bâtiment. Elle a noté que, plutôt que de remplir leurs fonctions immédiates, les employés de l’ambassade étaient forcés d’effectuer d’urgence des travaux de préservation du bâtiment.

Et d’ajouter: «Quoique, non. Il ne s’agit pas du bâtiment. Ils s’affairent à conserver les relations russo-américaines, afin de les réserver pour de meilleurs jours», a conclu la représentante officielle du ministère russe des Affaires étrangères.

Le département d’État américain a annoncé le jeudi 31 août que la Russie devrait fermer d’ici au samedi 2 septembre son consulat général à San Francisco et ses missions commerciales à Washington et New York.

Toute démarche américaine à l’égard de la Russie considérée comme nuisible sera suivie d’une réponse, a promis le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.En réaction à la fermeture d’établissements diplomatiques aux États-Unis et au renvoi de diplomates russes, Moscou a précédemment sommé Washington de réduire à 455 les effectifs de son ambassade en Russie pour ramener le personnel des représentations diplomatiques américaines au même niveau que celui du personnel des représentations russes aux États-Unis.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;