La Corée du Nord a réalisé dimanche un sixième essai nucléaire, a confirmé le gouvernement japonais après que des agences géologiques ont enregistré une «explosion» de magnitude 6,3 près de son principal site de tests atomiques

Le gouvernement japonais a confirmé dimanche que Pyongyang a conduit un nouvel essai nucléaire, suite à des secousses telluriques détectées par plusieurs agences géologiques étrangères.

«Le gouvernement confirme, après avoir étudié les informations de l’agence météorologique et d’autres informations, que la Corée du Nord a réalisé un essai nucléaire», a déclaré aux journalistes le ministre japonais des Affaires étrangères Taro Kono.

Il a ajouté, cité par l’AFP, que Tokyo avait adressé une protestation à l’ambassade de Corée du Nord à Pékin avant que l’essai ne soit confirmé, qualifiant ce test de «totalement impardonnable». En outre, le Japon appelle à convoquer en urgence une réunion du Conseil de sécurité de l’Onu.

Une secousse de magnitude 6,3 qui pourrait être liée à un nouveau test nucléaire réalisé par la Corée du Nord a été enregistrée dimanche matin.

Selon la présidence sud-coréenne, la Corée du Nord pourrait avoir procédé dimanche à un sixième essai nucléaire. La Chine a dit soupçonner qu’une explosion ait été à l’origine de la secousse, qui a atteint une magnitude de 5,2 à 6,3, selon les estimations, et se situait au niveau de la mer, d’après l’institut sismologique chinois.Les secousses enregistrées sont d’une puissance au moins dix fois supérieure à celle du dernier essai nucléaire nord-coréen mené l’an passé, a indiqué l’agence japonaise de météorologie (JMA)

«C’est au moins dix fois plus puissant», a commenté un responsable de la JMA, cité par la chaîne publique japonaise NHK. Les experts estiment que l’essai auquel le régime nord-coréen a procédé en 2016 était d’environ 10 kilotonnes, indique Reuters.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;