Le Japon examine la possibilité de créer un nouveau système d’interception des missiles balistiques basé sur des lasers très puissants sur fond de menaces liées à la Corée du Nord, selon un média japonais

Le ministère japonais de la Défense, gravement préoccupé par le lancement des missiles balistiques nord-coréens, étudie la possibilité d’élaborer des lasers à forte puissance capables d’intercepter et d’éliminer les missiles balistiques de Pyongyang, relate le quotidien Yomiuri shimbun.

Selon le journal, les missiles nord-coréens suivent une trajectoire courbe, ce qui rend impossible de les intercepter avec l’équipement militaire que Tokyo possède actuellement.Un laser très puissant, qui serait installé sur un navire ou sur un avion, sera tiré contre le missile durant la phase de démarrage et pourra le déformer et le détruire grâce à des températures élevées. Les experts estiment que cela permettrait à l’armée d’intercepter les missiles qui suivent une trajectoire courbe, ainsi que de nombreux missiles lancés à intervalles rapprochés.

Le journal japonais souligne également que le coût de cette technologie est inférieur aux systèmes actuels d’interception et de destruction des missiles balistiques.

Selon les informations publiées sur son site officiel, le ministère japonais de la Défense a demandé au gouvernement près de 79 millions de dollars pour l’année 2018 afin d’effectuer des études sur la création de lasers.Rappelons que dans la nuit du 28 au 29 août, la Corée du Nord a effectué un nouveau tir de missile qui a survolé le Japon avant de s’écraser dans l’océan Pacifique 14 minutes après son lancement.

Le tir a provoqué un tollé international, le Premier ministre japonais Shinzo Abe ayant évoqué «une grave menace pour la nation». Les forces d’autodéfense japonaises n’ont cependant pas abattu le missile, jugeant qu’il ne représentait pas de menace pour le pays.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;