Le président russe Vladimir Poutine a appelé dimanche la communauté internationale à «ne pas céder aux émotions» après l’annonce par la Corée du Nord d’un sixième essai nucléaire, qui crée une «menace réelle» dans la région.

Lors d’une conversation téléphonique avec le premier ministre japonais Shinzo Abe, Vladimir Poutine a appelé à «ne pas céder aux émotions, à agir de manière calme et pondérée» et a souligné que les problèmes de la péninsule coréenne «ne devaient être réglés que par des moyens politiques et diplomatiques», selon un communiqué du Kremlin.

Le président russe s’est également entretenu de la situation dimanche en Chine avec son homoloque chinois Xi Jinping. Les deux dirigeants se sont dits «profondément préoccupés» par la situation dans la péninsule coréenne et ont souligné «la nécessité de ne pas laisser la situation se transformer en chaos», selon le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Les deux hommes ont appelé toutes les parties concernées à la «retenue» et à rechercher une solution «uniquement par des moyens politiques et diplomatiques», tout en soulignant qu’une nucléarisation de la péninsule est «inacceptable», selon Dmitri Peskov.

Etiquette: ;