Au  lieu de se présenter au grand raout communiste, le député de Marseille Jean-Luc Mélenchon sera en déplacement à La Réunion.

C’est une tradition établie de longue date qui s’interrompra cette année: on ne verra pas Jean-Luc Mélenchon dans les allées de la fête de l’Humanité. Le chef de file de la France Insoumise a choisi cette année de se rendre à la Réunion en compagnie de trois autres députés insoumis. Invité ce mardi de Public Sénat, Pierre Laurent, patron du PCF et organisateur de «la Fête de l’Huma» le déplore: «C’est dommage. La Fête de l’Huma est un endroit où convergent toujours l’ensemble des forces de gauche de transformation sociale, syndicale et politique. C’est un rendez-vous dans lequel Jean-Luc Mélenchon a toujours été très bien accueilli. Donc les dirigeants de la LFI vont participer à un certain nombre de débats, mais l’absence de Jean-Luc Mélenchon est regrettable, y compris vis-à-vis des militants qui se sont beaucoup dépensés pendant la campagne».

Для плеера требуется установить Flash Player

Même les contacts locaux entre les deux formations suscitent des frictions. Pour les élections territoriales qui doivent se tenir en décembre prochain en Corse, les sections PCF et LFI ont spontanément estimé que les «différences programmatiques nationales» n’étaient pas «insurmontables» au point de se faire concurrence. Ce n’est pas du tout l’avis de Jean-Luc Mélenchon, qui s’est fendu dimanche d’un tweet agacé: «Des insoumis ont engagé une liste avec le PCF en Corse sans prendre aucun avis. Je ne soutiens pas cette initiative et condamne cette tambouille».

Du côté de la France Insoumise, on rappelle que le stand du Parti de gauche avait été vandalisé l’année dernière. Si Mélenchon s’était rendu à la Fête de l’Huma, il n’y avait pas fait de déclaration publique aux côtés de Pierre Laurent, et lui avait même un peu volé la vedette. «L’année dernière, il y avait déjà une part de risque, on n’a pas voulu retenter cette année. Il s’agit aussi de ne pas donner matière à division des forces de gauche, à quelques jours de la mobilisation contre la loi Travail du 23 septembre», explique Manuel Bompard, directeur des campagnes de la France insoumise. «Et puis il n’y avait pas d’intervention spécifique prévue en dehors de l’invitation de Jean-Luc Mélenchon à la fête. À La Réunion, il est appelé à participer à un meeting», complète le jeune cadre.

La France Insoumise ne sera pas totalement absente, puisque plusieurs députés et cadres du mouvement ont répondu à des invitations à débattre. Mais a priori, ils ne prendront le risque de monter un nouveau stand.

Etiquette: ; ;