Un projet de Donald Trump de construire et gérer le premier casino de Sydney il y a 30 ans a achoppé en raison des «connexions avec la mafia» de son consortium, selon des documents qui ont été rendus publics jeudi en Australie.

L’actuel président des Etats-Unis briguait en 1987 ce contrat avec la Kern Corporation mais la police australienne a recommandé que leur consortium soit exclu.

M. Trump opérait à l’époque deux casinos d’Atlantic City (nord-est des Etats-Unis), le Trump Plaza et le Trump Castle.

«Atlantic City serait un modèle douteux pour Sydney et de notre point de vue, les connexions de Trump avec la mafia devraient disqualifier le consortium Kern/Trump», avait estimé la police de Nouvelles-Galles de Sud, l’État dont Sydney est la capitale, dans un rapport daté du 3 avril 1987.

Cet avis figurait dans les minutes de la réunion du gouvernement de Nouvelles-Galles du Sud du 4 mai 1987 qui ont été rendues publiques jeudi, après avoir été déclassifiées au bout de 30 ans, confirmant une information publiée le mois dernier par le journal The Australian.

Aucun détail n’était donné sur les liens présumés avec la mafia.

La police émettait des réserves vis-à-vis de trois des quatre soumissionnaires, y compris contre le consortium Hong Kong Macao Sydney en raison de son «association avec les Triades chinoises».

Le projet de casino fut finalement abandonné.

Etiquette: ;