L’aviation israélienne a frappé l’installation syrienne, aidant ainsi l’Etat Islamique, ont déclaré les autorités de Damas. Selon l’armée syrienne, l’attaque aérienne a eu lieu à 02h 42. Les Israéliens ont choisi ccomme cible le Centre de recherche scientifique, situé dans la région de Masiaf.

Dans la déclaration les représentants de l’armée syrienne indiquent que les frappes aériennes ont tué deux personnes et ont infligé des dégâts matériels sur l’infrastructure. Damas a averti des «conséquences dangereuses de cette action agressive pour la sécurité et la stabilité dans la région», rapporte Reuters.

Il convient de noter que les accusations d’Israël concernant l’utilisation de ladite installation pour la production d’armes chimiques sont également soutenues par les États-Unis. Cependant, selon la tradition, les Israéliens et leurs alliés américains ne fournissent aucune preuve. Au lieu de cela, ils recourent à des actions agressives, en utilisant de fausses informations pénétrant dans les médias.

Les frappes aériennes israéliennes coïncident souvent avec les actions offensives des combattants de l’EI, comme l’a souligné une fois de plus Damas.Rappelons que le gouvernement de la Syrie s’est débarrassé des armes chimiques avant même l’opération de la communauté aéronautique militaire russe dans la région. En même temps, l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques, qui contrôlait l’exportation des arsenaux syriens, avait même obtenu le prix Nobel de la paix pour ses activités.

Etiquette: ; ; ;