Le ministre de la Défense d’Israël Avigdor Lieberman a lancé un avertissement voilé à la Syrie voisine et à l’Iran aujourd’hui, sans confirmer ni démentir les accusations du pouvoir syrien sur des raids aériens israéliens contre l’une de ses infrastructures militaires.

L’armée syrienne a accusé l’armée de l’air israélienne d’avoir mené avant l’aube des frappes contre l’un de ses sites, faisant deux morts.

« Nous sommes déterminés à empêcher nos ennemis de porter atteinte, ou même de créer une occasion pour porter atteinte, à la sécurité des citoyens d’Israël », a déclaré M. Lieberman dans des déclarations diffusées à la télévision israélienne.

Depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, Israël veille à ne pas être aspiré dans le conflit tout en se réservant de frapper ponctuellement des positions des forces régulières syriennes.

Le chef des services de renseignements militaires israélien, le général Herzl Halevi, a lui aussi mis en garde l’Iran sans non plus mentionner les raids. « Les graves menaces contre la sécurité d’Israël sont représentées par des organisations armées dont la plupart sont financées et soutenues par l’Iran », a-t-il dit.

« Nous gérons ces menaces, proches et lointaines, avec détermination et nos ennemis connaissent très bien la combinaison de nos moyens de renseignement précis et nos capacités opérationnelles », selon lui.

Etiquette: