La France a triplé depuis le début de l’année le nombre des «retours aidés» vers l’Albanie, devenue en 2016 le premier pays pourvoyeur de demandeurs d’asile dans l’Hexagone, selon l’Office français de l’immigration et de l’Intégration (Ofii).

Du 1er janvier au 31 août, 787 ressortissants albanais ont accepté le pécule de 300 euros proposé par l’Ofii pour rentrer volontairement dans leur pays, soit une hausse de 239% par rapport à la même période de l’an dernier.

L’Albanie est ainsi passée en tête du classement des pays vers lesquels l’Ofii opère des retours aidés, suivie par l’Afghanistan, avec 612 retours, chiffre en hausse de 187% (pour eux, comme pour les ressortissants de pays soumis à visas, le pécule maximum vient d’être porté à 2.500 euros).

La France cherche à promouvoir ce dispositif, moins coûteux qu’une reconduite, mais décrié par les ONG comme une expulsion masquée. Depuis le début de l’année, le nombre de retours aidés a progressé de 40% à 4.500, selon Didier Leschi, directeur général de l’Ofii.

Etiquette: ;