Selon les médias officiels syriens, lors d’une nouvelle avancée contre l’Etat islamique, ce 9 septembre, les forces gouvernementales syriennes ont récupéré un gisement de pétrole près de la ville orientale de Deir ez-Zor, ainsi que l’aéroport.

Près de Der ez-Zor, dans l’est de la Syrie, l’armée syrienne continue son offensive contre l’Etat islamique après avoir brisé le siège de la ville opéré par les djihadistes. Selon la télévision d’Etat syrienne, le 9 septembre, les soldats syriens ont repris aux forces de Daesh un gisement de pétrole à Teïm, dans une zone désertique au sud de Deir ez-Zor, très riche en pétrole.

Plus tard dans la journée, l’agence officielle syrienne Sana a fait savoir que l’armée avait brisé le siège de l’Etat islamique (EI) sur l’aéroport de la ville de Deir ez-Zor.

Le 5 septembre, les forces de l’armée arabe syrienne avaient brisé le siège de la cité de Deir ez-Zor, que les djihadistes de Daesh avaient mis en place depuis 2014.

La perte totale de la province Deir ez-Zor devrait sonner le glas de la présence de Daesh en Syrie, trois ans après sa percée fulgurante. L’organisation terroriste a déjà perdu plus de la moitié de son bastion de Raqqa, plus au nord, face à des forces arabo-kurdes soutenues par la coalition internationale dirigée par Washington. D’après des informations de Reuters, les djihadistes fuyant les combats dans cette ville s’étaient précisément dirigés vers Deir ez-Zor.

Etiquette: ;