Entre les 9 juin et 7 septembre derniers, 592 migrants dont 54 mineurs non accompagnés ont été contrôlés au parc Maximilien et aux abords de la gare de Bruxelles-Nord, a indiqué vendredi Dominique Ernould, porte-parole de l’Office des étrangers.

Cent quinze d’entre eux ont été maintenus en centre fermé. Les Soudanais, Érythréens et Syriens arrivent en tête des personnes contrôlées, suivis des Égyptiens et Marocains.

Parmi les 538 adultes contrôlés, on retrouve notamment 180 Soudanais, 127 Érythréens et 46 Syriens. Il faut ajouter à cela 118 migrants contrôlés qui relevaient de « cas Dublin », soit des demandeurs d’asile dont la demande dépend du premier pays de l’Union européenne dans lequel ils sont arrivés, en application du règlement dit « Dublin III ». Quarante-six Soudanais, 36 Érythréens et 9 Syriens étaient dans ce cas.

Etiquette: ;