Depuis quelques jours Marine Le Pen le fait savoir.

Elle n’en peut plus de Jean-Luc Mélenchon. Un désamour réciproque, comme a tenu le rappeler le principal intéressé. «Confuse et embarrassée, madame Le Pen ne parvient pas à faire oublier qu’elle a été, au deuxième tour de la présidentielle, le passe-plat de l’élection d’Emmanuel Macron», a posté son compte Facebook le patron de la France insoumise juste après l’intervention de la présidente du FN sur la première chaîne ce jeudi 7 septembre. Il dresse un bilan très peu glorieux des derniers mois de Marine Le Pen.

Для плеера требуется установить Flash Player

«Muette et prostrée durant tout le débat parlementaire sur le Code du travail, elle prend à présent la posture de l’opposante mais ne propose rien. Une vraie touriste de la politique pendant le coup d’État social qu’organise Macron», lance-t-il sur le réseau social. Une façon pour lui de tenter de ramener dans son sillage l’électorat de sa rivale. «Ceux qui votaient FN, qui sont très fâchés mais pas fachos, le savent dorénavant : c’est «la France Insoumise» qui défend bec et ongle le peuple et pas Marine Le Pen !», conclut Jean-Luc Mélenchon. Un message qui ne devrait pas rester longtemps sans réponse.

Etiquette: ;