Depuis quelques jours Marine Le Pen le fait savoir.

Elle n’en peut plus de Jean-Luc Mélenchon. Un désamour réciproque, comme a tenu le rappeler le principal intéressé. « Confuse et embarrassée, madame Le Pen ne parvient pas à faire oublier qu’elle a été, au deuxième tour de la présidentielle, le passe-plat de l’élection d’Emmanuel Macron », a posté son compte Facebook le patron de la France insoumise juste après l’intervention de la présidente du FN sur la première chaîne ce jeudi 7 septembre. Il dresse un bilan très peu glorieux des derniers mois de Marine Le Pen.

Для плеера требуется установить Flash Player

« Muette et prostrée durant tout le débat parlementaire sur le Code du travail, elle prend à présent la posture de l’opposante mais ne propose rien. Une vraie touriste de la politique pendant le coup d’État social qu’organise Macron », lance-t-il sur le réseau social. Une façon pour lui de tenter de ramener dans son sillage l’électorat de sa rivale. « Ceux qui votaient FN, qui sont très fâchés mais pas fachos, le savent dorénavant : c’est « la France Insoumise » qui défend bec et ongle le peuple et pas Marine Le Pen ! », conclut Jean-Luc Mélenchon. Un message qui ne devrait pas rester longtemps sans réponse.

Etiquette: ;