La Russie a annoncé aujourd’hui l’envoi de 175 démineurs à Deir ez-Zor, dans l’est de la Syrie, où les forces pro-Damas ont brisé la semaine passée l’encerclement par les djihadistes de l’Etat islamique (EI) de deux enclaves tenues par les forces gouvernementales, rapporte l’agence Interfax.

Un premier détachement, constitué de 40 spécialistes des opérations de déminage est déjà arrivé sur la base aérienne russe de Hmeimin, sur la côte méditerranéenne de la Syrie, précise Interfax qui cite le ministère russe de la Défense.

Для плеера требуется установить Flash Player

Les forces gouvernementales, appuyées par l’aviation russe, des effectifs iraniens et le Hezbollah libanais, ont opéré la semaine dernière la jonction avec les forces fidèles au régime de Bachar al Assad qui étaient encerclées depuis 2014 dans une partie de la ville de Deir ez-Zor et sur la base aérienne adjacente.

Les quelque 93.000 civils qui vivaient dans l’enclave gouvernementale étaient jusque-là ravitaillés par voie aérienne. Hier, les forces pro-Damas, appuyées par l’aviation russe, des effectifs iraniens et le Hezbollah libanais, ont achevé la reprise de la route entre Deir ez-Zor et Damas, au sud-ouest.

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), alliance rebelle kurdo-arabe soutenue par les Etats-Unis, ont également progressé en direction de Deir ez-Zor , atteignant dimanche une zone industrielle située à quelques kilomètres à l’est de la ville.

Etiquette: ;