Pas d’avancée dans la crise diplomatique qui oppose les Etats-Unis et la Russie après la rencontre entre les représentants des deux pays à Helsinki. Moscou a confirmé son intention de donner suite aux dernières mesures américaines.

«Nous avons demandé [à Washington] d’arrêter de détruire les relations russo-américaines et de torpiller le droit international, ce qui est lourd de conséquences, et de commencer à chercher à résoudre les problèmes qui se sont accumulés malgré nos efforts», a fait savoir le ministère russe des Affaires étrangères le 11 septembre à l’issue de la rencontre entre le responsable adjoint de la diplomatie russe et son homologue américain à Helsinki.

«Actions hostiles des Etats-Unis»

Cette rencontre entre les deux diplomates, dans un contexte de crise diplomatique entre la Russie et les Etats-Unis, avait pour objectif d’identifier des pistes de réconciliation. Pour autant, aucune avancée n’a été enregistrée lors de ces discussions, à en juger par le communiqué du ministère russe des Affaires étrangères. En effet, Moscou a de nouveau condamné les «actions hostiles des Etats-Unis», en prenant pour exemples «la saisie illégitime des propriétés diplomatiques russes à San Francisco et à Washington», ainsi que «la fouille des espaces protégés par l’immunité diplomatique, conduite par les services spéciaux des Etats-Unis sous menaces de l’usage de force». Toutes ces mesures constituent, d’après Moscou, une violation flagrante de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques.

Etiquette: ;