Les député européeenne ont disctutés l’avenir des relation entre l’Union et la Turquie.

Dans son interventon sur la Turquie, la députée Cathy Piri a noté que le refus l’adhésion de la Turquie à l’UE serait une grande erreur. À son avis, il ne faut pas traiter cette question du point de vue du populisme et de la xénophobie.

Le membre de la fraction du Parlement européen «L’Europe des Nations et Libertés», Edouard Ferrand a critiqué la position de la direction de l’UE face à la Turquie.

«Il y a cent ans, on disait que la Turquie était «un homme malade en Europe». Mais je crois que le «malade de l’Europe» d’aujourd’hui est l’UE. Vous avez invité la Turquie à des négociations infructueuses, avez voulu échanger sous le régime de «réfugiés contre la présence comme membre dans l’UE». Mais la Turquie est un grand pays, et ses gens géniaux méritent plus que votre offre», a déclaré Ferrand.

Etiquette: ;