Le parquet d’État espagnol fait sont enquête à l’égard des 700 maires à cause du référendum sur l’indépendance de la Catalogne, qui a été arrêté par la Cour constitutionnelle.

Ainsi, le mercredi 13 septembre, le procureur général Jose Manuel Mazza a ordonné aux procureurs des provinces de faire les enquêtes contre 712 maires qui avaient déjà offert des installations municipales pour le vote du 1er octobre.

En outre, la police régionale catalane a obtenu l’ordre à détenir des maires s’ils ne viennet pas pour la déposition des témoignages. Il est annoncé que la coalition catalane pour l’indépendance a promis de voter, malgré l’interdiction, et a demandé à 947 maires dans la région nord-est de prêter une assistance pour le déroulement du référendum.

En même temps, plus tôt en Espagne, la Cour constitutionnelle a suspendu la loi adoptée la semaine dernière par le parlement régional de Catalogne sur la procédure de sécession de la région.

Etiquette: ;