L’Allemagne devrait être fière de ce que ses soldats ont accompli durant la Seconde Guerre mondiale, a déclaré le candidat tête de liste aux élections du 24 septembre pour le parti d’extrême droite Alternative für Deutschland (AfD).

Cette formation xénophobe obtient 12 % des intentions de vote dans les sondages et devrait avoir pour la première fois des députés au Bundestag à l’issue du scrutin, pour lequel la formation de la chancelière Angela Merkel est grande favorite.

Évoquant la période nazie, de 1933 à 1945, le co-fondateur en 2013 de l’AfD a ajouté qu’il était inutile désormais «de nous reprocher ces douze années, elles n’ont rien à voir avec notre identité d’aujourd»hui».

«Si les Français sont à juste titre fiers de leur empereur (Napoléon) et les Britanniques de Nelson et de Churchill, nous avons aussi le droit d’être fiers de ce que nos soldats ont accompli durant les deux guerres mondiales», a-t-il ajouté.

Né en ex-Allemagne de l’Est, passé à l’Ouest, ce juriste de formation a comparé naguère l’arrivée de réfugiés en Allemagne aux barbares qui ont précipité la chute de l’Empire romain.

Etiquette: