Trois associations de policiers appellent les fonctionnaires et les citoyens à descendre dans les rues de plusieurs villes de France le 16 septembre, afin de protester contre la dégradation des conditions de travail des forces de l’ordre.

Manque de considération de leur hiérarchie, sous-effectifs, locaux insalubres, véhicules obsolètes… La liste des griefs des policiers appelés à se rassembler le 16 septembre est longue.

Les associations Femmes des forces de l’ordre en colère (FFOC), Union des policiers nationaux indépendants (UPNI) et Mobilisation des policiers en colère (MPC) ont donné rendez-vous aux fonctionnaires, ainsi qu’aux citoyens à Paris, Marseille, Lyon ou encore Strasbourg et Lille à partir de 13h.

Durant l’été, les syndicats policiers avaient fait part de leur «inquiétude» après l’annonce de 526 millions d’euros d’économies prévues au ministère de l’Intérieur pour le prochain budget et prévenu qu’ils pourraient manifester à l’automne.

 

Etiquette: ;