La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré, vendredi qu’il n’est « guère utile » de discuter de la question de la suspension des négociations entre la Turquie et l’Union européenne devant l’opinion publique.

Merkel a tenu ces propos lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre français Edouard Philippe, au terme d’une réunion tenue vendredi à Berlin, la capitale allemande.

En réponse à une question sur le sort des négociations turco-européennes, Merkel a ajouté : «Nous avons proposé d’inclure la question de la Turquie à l’ordre du jour du prochain Conseil de l’Europe».

«Il n’est guère utile de discuter de cette question à de multiples reprises devant l’opinion publique. Nous devons en discuter entre nous », a-t-elle ajouté.

De son côté, le Premier ministre français a déclaré approuver les propos tenus par la Chancelière allemande.

Plus tôt en septembre courant, Merkel avait annoncé qu’elle proposerait de discuter du gel ou de la fin des négociations d’adhésion de la Turquie à l’Union européenne lors d’une réunion du Conseil de l’Europe prévue pour octobre.

Etiquette: ;