Comme il en a pris l’habitude, Donald Trump a commencé sa journée par un tweet dimanche.

Le président américain s’en est cette fois pris au leader nord-coréen, Kim Jong-un, qualifiant ironiquement ce dernier de «Rocket Man» au surlendemain d’un nouveau tir de missile balistique nord-coréen. «J’ai parlé avec le président sud-coréen Moon Jae-in la nuit dernière. Je lui ai demandé comment va Rocket Man. De longues files d’attente se forment devant les stations-service de Corée du Nord. Dommage !», moque Donald Trump.

Lors de leur entretien téléphonique, les deux dirigeants se sont engagés à exercer «une pression plus forte» sur Pyongyang. Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté lundi à l’unanimité une nouvelle résolution de sanctions afin de pousser la Corée du Nord à renoncer à ses programmes balistique et nucléaire. Cette résolution répondait au fait que, en dépit des sanctions déjà existantes, Pyongyang avait réalisé le 3 septembre un sixième essai nucléaire et tiré en juillet deux missiles intercontinentaux.

Les ministres des Affaires étrangères des pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU se réuniront jeudi pour s’entretenir sur la prolifération des armes de destruction massive et sur la menace causée par la Corée du Nord.

Etiquette: ;