L’armée syrienne mène une opération pour libérer la ville de Mayadin de l' »État islamique ». Ce bourg est considéré comme l’un des derniers bastoins des militants. Presque tous les djihadistes de Bosnie-Herzégovine et d’autres parties de l’ex-Yougoslavie se sont goupés ici, écrit de Banja Luka (Republika Srpska) « Nezavisimaya Gazeta » .

Plus tôt, les médias bosniaques ont signalé que dans les combats pour Deir Eir ez-Zor, le terroriste nommé Amer Djinich a été tué. Il a été en Syrie depuis 2013.

Selon les analystes des Balkans, la Bosnie-Herzégovine occupe la première place en Europe du nombre de radicaux qui ont quitté le Moyen-Orient, par rapport à la population. L’islamisme radical fait pousser son influence depuis les guerres yougoslaves des années 1990, lorsque des volontaires et des mercenaires qui professaient des mouvements musulmans radicaux se sont battus contre les Serbes.

Plus tôt, le président tchèque, Miloš Zeman, a exprimé ouvertement ses craintes de voir la Bosnie devenir une «base terroriste» en Europe après les défaites des islamistes en Syrie.

Etiquette: