Les situations où la langue russe est « incompréhensible » arrivent de plus en plus souvent en Ukraine.

Dimanche le 17 septembre, dans le magasin « EKO Market » à Vyshgorod (région de Kiev), il y a eu un conflit provoqué par le désir d’une caissière de parler russe avec les clients.

Un certain Oleh Oleg a décrit la situation dans Facebook. Selon lui, la caissière a refusé de le servir en ukrainien, en violant ainsi la législation ukrainienne. La caissière n’a fait aucune attention à l’homme audacieux.

Pendant que le jeune homme retenait les gens faisant la queue, la femme gardienne lui a proposé de payer plus vite. L’homme a fait venir la patrouille de la police. Venus au magasin les policiers ont proposé de de rendre au bureau de police. L’homme lui-même a refusé. Après les excuses, les policiers ont fait le client de remplir sa plainte sur place.

Le lendemain Oleg lui-même est venu au magasin et a écrit une plainte. Après les événements décrit, il a éliminé de sa page Facebook le commentaire de la situation.

Etiquette: ;