Le ministère espagnol des Affaires étrangères a annoncé aujourd’hui avoir demandé à l’ambassadeur de Corée du Nord de quitter l’Espagne avant la fin du mois de septembre en raison du refus de Pyongyang de mettre fin à son programme nucléaire.

« Aujourd’hui, l’ambassadeur nord-coréen a été convoqué et s’est vu notifier la décision qu’il devait se considérer comme persona non grata et devait de fait cesser de travailler et quitter le pays avant le 30 septembre », indique un communiqué du ministère.

Le Conseil de sécurité de l’Onu a imposé de nouvelles sanctions au régime de Pyongyang après le sixième essai nucléaire souterrain auquel il a procédé en septembre. Il s’agissait du plus puissant test mené par la Corée du Nord.

Les Etats-Unis ont appelé leurs partenaires à rompre leurs relations diplomatiques et financières avec le régime communiste. Un parlementaire américain a demandé lundi que la Corée du Nord soit exclue de l’ONU.

Etiquette: