Le président Emmanuel Macron a parlé aujourd’hui d’un « génocide en cours » à propos de la minorité des Rohingyas, cible des opérations de l’armée birmane, après avoir déjà dénoncé devant l’Assemblée générale de l’ONU un « nettoyage ethnique ».

Interrogé depuis New York par l’émission Quotidien (TMC), diffusée mercredi soir, le chef de l’Etat a confirmé que la France « prendra l’initiative avec plusieurs de ses partenaires du conseil de sécurité » pour que les Nations Unies condamnent « ce génocide qui est en cours, cette purification ethnique, et que nous puissions agir de manière concrète ».

Etiquette: