Le président des États-Unis, Donald Trump, a accusé son son adversaire lors des dernières élections présidentielles, Hillary Clinton, que c’est elle qui, en tant que secrétaire d’État américaine, a autorisé la Corée du Nord à acquérir des armes nucléaires.

« Après ce qu’elle, (Hillary Clinton – N-F) en étant secrétaire d’État, a autorisé la RPDC à explorer et à construire des armes nucléaires, la trompeuse Hillary Clinton critique maintenant », a déclaré Trump sarcastiquement sur sa page de réseau social.

Rappelons, qu’en parlant de la tribune de la 72e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, Trump a déclaré que les États-Unis seront prêts à « détruire complètement » la RPDC en cas de menace pour Washington et ses alliés.

Etiquette: ; ;