Un journaliste indien a été tué en couvrant des affrontements politiques dans le nord est-du pays, ont annoncé aujourd’hui les autorités, deuxième meurtre en moins d’un mois d’un représentant des médias en Inde.

Ce décès intervient un peu plus de deux semaines après l’assassinat de la célèbre journaliste Gauri Lankesh à Bangalore (sud), détractrice des nationalistes hindous et dont la mort a déclenché un tollé.

Hier, le reporter Shantanu Bhowmick suivait des heurts entre partisans de partis politiques opposés près d’Agartala, capitale du petit État reculé du Tripura, lorsqu’il a été battu à mort.

« Nous avons découvert le corps du journaliste plus tard sur le lieu des affrontements », a déclaré à l’AFP Abhijit Saptarshi, haut responsable de la police du Tripura.

Plus d’une dizaine de membres des forces de l’ordre ont également été blessés dans ces violences, a indiqué cette source. Les autorités n’avaient en l’état procédé à aucune arrestation en lien avec la mort du journaliste.

Etiquette: ; ;