Pour répondre aux causes profondes des conflits militaires prolongés, les Nations Unies ont besoin d’une approche integrale qui combinerait la diplomatie préventive, la médiation et la consolidation de la paix.

C’est seulement ainsi que nous pouvons rétablir la gouvernance et stabiliser les conditions politiques, économiques et sociales dans les pays touchés par la crise, a annoncé aujourd’hui le président Rumen Radev lors de son premier discours à l’Assemblée générale des Nations Unies à New York. Le chef de l’Etat est en tête de la délégation bulgare à la 72e session de l’Assemblée générale des Nations Unies «Vers une vie paisible et digne pour tous sur une planète stable».

Dans son discours au sommet, le président Radev a souligné que les conflits en cours dans de nombreuses régions du monde continuent de faire exploser la paix internationale, la sécurité et les droits de l’homme. « La violence détruit les économies locales, provoque des déplacements à grande échelle des réfugiés et de migrants, provoque la propagation des maladies, de la faim et d’immenses souffrances humaines », a déclaré le chef de l’Etat.

«La migration internationale est un phénomène global, et c’est grâce aux efforts conjoints, tels que le Pacte mondial de la migration que nous pouvons fournir une approche équilibrée qui inclut le respect des droits de l’homme et du droit international humanitaire, ainsi qu’un contrôle efficace des frontières et la réadmission », – a déclaré Rumen Radev.

Le Président bulgare a déclaré strictement que les États ont les droits et les obligations de protéger leurs frontières en tant qu’élément essentiel de leur sécurité nationale. « Un contrôle fort des frontières est crucial, en particulier pour prévenir les migrations illégales et éradiquer le commerce des êtres humains », a ajouté le chef de l’Etat.

Le chef de l’Etat a souligné que les conflits en Ukraine, au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Afghanistan constituent de sérieuses menaces pour la paix et la sécurité internationales. Rumen Radev a déclaré que la Bulgarie confirme son plein appui pour le Plan d’action nucléaire conjoint iranien, adopté en 2015 comme une clé de la sécurité régionale et mondiale, a souligné le Président.

Dans sa déclaration, Rumen Radev a exprimé la position de son Etat, qui condamne fermement les tentatives nucléaires répétées et le lancement de missiles de la RPD de Corée, ce qui entraînerait une escalade des tensions dans la région et un affaiblissement de la paix et de la sécurité internationales « , a déclaré le président. Le chef de l’Etat a demandé une solution pacifique, diplomatique et politique au problème.

Etiquette: ; ; ;