Personne ne peut exercer une pression sur les autorités de Serbie, les obligeant à accepter la création d’une «armée du Kosovo», a déclaré le ministre serbe de la Défense Alexander Vulin, ajoutant que cela n’y sera pas permis le parti « Liste serbe ».

« Il n’y a pas une telle organisation, une telle force, un tel levier de pression politique, en raison desquels nous accepterons la formation sur notre territoire des forces armées qui soient sous le commandement de quelqu’un et qui constitueraient une menace pour la Serbie centrale et les Serbes au Kosovo et Metohija » , – a déclaré le ministre dans une interview à la « Politique » de Belgrade.

Les discussions sur l’armée du Kosovo ont empiré dans le contexte des élections législatives extraordinaires dans la république autoproclamée, qui se sont tenues cette année, où la victoire a été gagnée par des forces, qui sont, en particulier, pour la formation ma plus rapide de l' »armée » en question. Selon Belgrade, cette initiative contredit la résolution 1244 de l’ONU, consacrée au statut d’après-guerre de ce territoire.

Etiquette: ;