Moscou a démenti vendredi toute implication dans l’achat d’espaces publicitaires sur Facebook pour influencer l’élection présidentielle américaine, après que le réseau social a accepté de fournir au Congrès des contenus qui auraient été financés par la Russie.

« Nous ne savons pas par qui et comment est diffusée la publicité sur Facebook et nous ne nous en sommes jamais occupés », a affirmé le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov lors d’un point-presse.
La Russie « n’a jamais participé à cela », a-t-il répété.

Il y a deux semaines, Facebook a révélé que des centaines de faux comptes probablement activés depuis la Russie ont été utilisés pour acheter des publicités afin de nourrir des tensions politiques aux Etats-Unis avant et après l’élection présidentielle de 2016.

Facebook et Google avaient également indiqué la semaine dernière qu’ils allaient revoir leurs procédures en matière de contenu publicitaire ciblé après que la presse eut indiqué que leurs algorithmes permettaient de cibler des utilisateurs au travers de termes racistes ou antisémites.

Etiquette: ;