Les forces gouvernementales irakiennes sont parvenues vendredi au centre d’al-Charqat, une localité au nord de Bagdad tenue par le groupe État islamique (EI), ont constaté des journalistes de l’AFP.

Cette localité se trouve à 30 km au nord-ouest du principal objectif des forces irakiennes dans le nord de l’Irak: Hawija, une localité tombée aux mains de l’EI en juin 2014.

Les forces irakiennes ont enlevé les drapeaux des jihadistes, ont obligé des hommes à se dévêtir pour voir s’ils ne cachaient pas d’armes tandis que d’autres civils dansaient et des femmes poussaient des youyous, selon le vidéaste de l’AFP.

Le chef des opérations dans ce secteur, le général Abdel Amir Yarallah, avait fait état jeudi de la reprise de 20 localités près d’al-Charqat.

Trois ans après l’offensive-éclair qui avait permis aux jihadistes de s’emparer d’un tiers de l’Irak et de près de la moitié de la Syrie, leur territoire se réduit comme peau de chagrin.

Outre Hawija, les jihadistes contrôlent encore trois localités dans la province d’al-Anbar, dans l’ouest du pays: Anna, Rawa et surtout al-Qaïm, tout près de la frontière syrienne. Un officier supérieur irakien dans la région a indiqué à l’AFP que les forces irakiennes s’étaient emparés jeudi de la ville d’Anna et poursuivaient leur offensive.

Etiquette: ; ; ;