La police britannique a dû hier soir rendre la liberté à deux interpellés dans le cadre de l’enquête sur l’attentat à la bombe qui a fait 30 blessés vendredi dernier à la station de métro de Parsons Green de la capitale.

Un homme de 21 ans interpellé le 16 septembre à Hounslow, une banlieue ouest de Londres, ainsi qu’un homme de 48 ans arrêté mercredi à Newport, au Pays de Galles, ont été remis en liberté sans poursuites, a annoncé la police dans un communiqué.

Quatre suspects restent toujours en garde à vue et des perquisitions se poursuivent à quatre adresses, a-t-elle ajouté

Etiquette: ;