Brandir « l’hystérie militaire » dans la crise nucléaire nord-coréenne « mène non seulement à l’impasse mais aussi à la catastrophe », a déclaré jeudi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov devant l’Assemblée générale de l’ONU.

Alors que le président américain Donald Trump avait menacé mardi à la même tribune de « détruire totalement » la Corée du Nord, le chef de la diplomatie russe a plaidé pour une solution politique tout en condamnant « l’aventurisme de Pyongyang ». Il a demandé à la communauté internationale d' »appuyer la feuille de route proposée par la Russie et la Chine » en faveur d’un double moratoire: arrêt des essais balistiques et nucléaires nord-coréens mais aussi des exercices militaires américano-sud-coréens – une offre rejetée par Washington.

Etiquette: ;