« Elle est tellement puissante qu’elle ne laisse aucune chance aux autres »: pro comme anti-Merkel n’ont aucun doute que la chancelière allemande va remporter les législatives allemandes de dimanche, même si son bilan est loin de faire l’unanimité.

« C’est un peu frustrant qu?Angela Merkel soit là depuis si longtemps. Pour cette élection, il ne s’agit pas de savoir qui sera élu chancelier. Pour moi, on connait déjà la réponse, il est clair qu?elle va continuer », explique Christian, électeur de 30 ans du centre de Berlin.

La chancelière et son parti conservateur apparaissent, selon les sondages qui les créditent de quelque 35% des voix, favoris pour rempiler pour un quatrième mandat de suite à la tête de la première économie européenne.

Sous un épais brouillard et une fine pluie, Wolfang Lange, 75 ans, habitant d’un quartier populaire de l’est de la capitale en est convaincu: « Merkel est fatiguée mais elle va gagner ».

Il était le premier à glisser son bulletin dans l’urne dès l’ouverture à 08H00 (06H00 GMT) de son bureau de vote situé dans une école entre de hautes tours d’immeubles. Un quartier où les partis extrêmes ont raflé près de la moitié des suffrages lors d’une élection locale l’an dernier, près de 27% pour la gauche radicale et plus de 19% pour la droite nationaliste.

« Le plus important pour moi, c’est la paix et le combat contre les inégalités sociales. Mais est-il normal que malgré nos petites retraites nous soyons taxés autant? » accuse le retraité, regrettant que ces thématiques n’aient pas joué une place centrale dans la campagne.

Etiquette: