Le président français Emmanuel Macron expose mardi son ambitieux projet pour « refonder » l’Europe, malgré la perspective d’un gouvernement allemand moins réceptif après les élections de dimanche.

Elu en mai, M. Macron doit prononcer un « discours sur l’Europe » à 13H00 GMT au sein de la prestigieuse université de la Sorbonne, à Paris.

Devant les étudiants français et étrangers, le président centriste proposera une série de « projets-clés » à l’échelle européenne ainsi qu’une méthode pour élaborer, d’ici à l’été 2018, une feuille de route de l’Union européenne sur 10 ans, a expliqué le palais présidentiel de l’Élysée.

Il détaillera notamment son projet d’une Europe à plusieurs formats, afin de surmonter la lourdeur des décisions à l?unanimité des 27. Objectif : que, sur chaque sujet, l’UE avance avec les pays qui le souhaitent « sans que les pays qui ne le voudraient pas empêchent les autres d’avancer ».

S’il a esquissé durant l’été plusieurs de ses initiatives, M. Macron a tenu à attendre la fin des élections allemandes pour ouvrir cette « nouvelle page » de l’UE.

Mais la trop courte victoire de la chancelière pourrait être un frein à l’Europe qu’il ambitionne. Angela Merkel devrait notamment s’allier avec les libéraux du FPD, peu enclins à renforcer l’Europe.

Le chef des libéraux, Christian Lindner, a ainsi déjà averti qu’il s’opposerait farouchement au projet de budget de la zone euro du président Macron – lequel espère ainsi aider à financer des investissements d’infrastructure.

Etiquette: ;