Le vice-ministre des Affaires étrangères russe a estimé que la mort du lieutenant-général russe Valeri Assapov était le prix que la Russie avait été contrainte de payer à cause de la politique hypocrite des Etats-Unis en Syrie.

Sergueï Riabkov, vice-ministre des Affaires étrangères russe, a vivement critiqué la politique menée par les Etats-Unis en Syrie, après la mort du lieutenant-général Valeri Assapov, tué par l’Etat islamique lors de combats près de Deir ez-Zor.

«La mort du commandant russe est le prix payé avec le sang pour la politique américaine hypocrite en Syrie», a-t-il déclaré.

Le général Asapov servait en tant que conseiller militaire en Syrie. Le 24 septembre, le ministère russe de la Défense a annoncé qu’il avait été tué lors d’une attaque de mortier menée par Daesh.

«Moscou est inquiet du fait que Washington affirme être engagé dans la lutte contre les terroristes de l’Etat islamique, tout en démontrant le contraire», a par ailleurs déclaré Sergueï Riabkov.

Cette déclaration fait suite à la publication d’images aériennes montrant des forces spéciales américaines déployées sur un territoire contrôlé par l’Etat islamique au nord de la ville de Deir ez-Zor. «Les troupes américaines se sentent absolument en sécurité dans des régions contrôlées par les terroristes», stipulait le communiqué publié par la Défense russe.

Etiquette: ;