Le scénario catastrophique des exercices conjoints Zapad 2017, mis activement de l’avant par les médias occidentaux, ne s’est pas concrétisé, affirme l’ambassade russe aux USA. Selon lui, les manœuvres étaient absolument transparentes et ne représentaient aucune menace pour l’Europe.

Nikolai Lakhonin, ambassadeur russe aux États-Unis, a déclaré que les tentatives des médias occidentaux de semer la panique chez le peuple européen ont échoué. Les exercices Zapad 2017 se sont déroulés dans un climat de franchise et de transparence, malgré le scénario «catastrophique» annoncé.

«Avant et pendant les exercices, les médias occidentaux ont ouvert une campagne d’information à grande échelle afin de présenter l’évènement comme la préparation de la Russie à une « agression » contre les pays voisins. On nous a accusés d’avoir planifié d’aménager une tête de pont en Biélorussie pour une « invasion » ultérieure de l’Europe. Ils ont essayé, sans succès, de prouver que les paramètres de la participation réelle de la Russie à Zapad 2017 allaient bien au-delà de ce qui avait été déclaré initialement», indique un communiqué de l’ambassadeur dont Sputnik a obtenu copie.

En outre, selon lui, tout le monde sait que «nos partenaires occidentaux ont semé un climat de guerre froide», qu’ils ont utilisé la thèse de «la menace russe» afin de justifier leurs propres exercices militaires dans la région de la mer Baltique et qu’«ils continuent d’y consolider les forces de l’Otan».

«En fin de compte, aucun des scénarios catastrophiques prêtés à l’exercice Zapad 2017ne s’est concrétisé. Les quelques experts occidentaux qui ne les ont pas propagés avaient raison. Les organisateurs ont fait preuve d’une ouverture maximale. Des dizaines de journalistes et d’observateurs étrangers ont assisté aux manœuvres», a souligné le diplomate russe.

«Nous espérons que ceux qui ont souffert du « syndrome Zapad » en 2017 auront assez de temps pour le surmonter d’ici à 2019», a-t-il conclu.

L’exercice stratégique conjoint Zapad 2017 des forces russes et biélorusses s’est déroulé du 14 au 20 septembre dans les deux pays. Le ministère russe de la Défense a précédemment annoncé que les manœuvres rassembleraient quelque 12.700 militaires, dont 5.500 russes, 70 avions et hélicoptères, jusqu’à 680 véhicules de combat, y compris 250 chars, environ 200 pièces.

Etiquette: