Des responsables afghans ont annoncé, mardi, la mort de 6 policiers au moins, dont 5 dans des attaques à la bombe, et un autre dans un affrontement avec des éléments armés des Talibans.

Deux policiers ont été tués dans l’explosion d’une bombe plantée aux abords de la route dans la ville de Hérat (ouest), tandis que 3 autres ont été tués à la suite d’une attaque ayant ciblé un point de contrôle dans la province voisine de Farâh.

Aucune partie n’a encore revendiqué ces attaques jusqu’à 13h45 GMT, tandis que les autorités des deux provinces pointent du doigt les Talibans actifs dans ces régions.

Le porte-parole du gouverneur de Hérat (ouest), Jilani Farhad, a déclaré que «deux policiers ont été tués et 3 autres blessés dans l’explosion d’une bombe plantée à côté de la rue, dans la province ».

«Les victimes étaient en train d’effectuer une patrouille routinière dans la région de Jorian quand la bombe a explosé, mardi », a-t-il ajouté.

De son côté, le porte-parole du gouverneur de Farâh (ouest), Mohamed Nasser Mahri, a déclaré que des éléments armés ont attaqué un point de contrôle sécuritaire, entraînant un affrontement de deux heures ayant résulté de 3 morts dans les rangs de la police.

D’un autre côté, le Directeur de Sûreté du district de Khoja Ghor, dans la province de Takhâr (nord-est), Rahmatullah Khan a déclaré qu’un policier a été tué et 6 éléments armés des Talibans ont été abattus lors des affrontements déclenchés dans la nuit du lundi à mardi, dans le district.

Bien que les Talibans aient annoncé que leurs combattants ont contrôlé plusieurs points de fouille dans le district de Khoja Ghor, Khan a indiqué que les forces de sécurités ont chassé les éléments armés de l’organisation et ont repris le contrôle sur lesdites zones.

Etiquette: ;