Moscou a prouvé que les terroristes ont utilisé au Khan Sheikhoun de Syrie du sarin en avril, a annoncé Mikhail Oulyanov, directeur du Département de la non-prolifération et du contrôle des armes auprès du Ministère de la Justice de Russie.

« Nous surveillons de près la situation. Il y a une grande quantité de preuves impliquant les terroristes, qui ont déclenché une bombe sarin «sur le terrain» à des fins provocatrices, sachant que le blâme serait épinglé à Damas», a-t-il précisé.

Les experts refusent de visiter les lieux de la prétendue attaque chimique du 4 avril dans le Khan Sheikhoun, même si la situation sécuritaire le permettait, poursuit-il.

Le diplomate a déclaré que « cela suscite l’indignation » que ni les enquêteurs de la Mission d’enquête sur l’interdiction des armes chimiques (OPCW) ni les experts du mécanisme commun d’enquête de l’OIAC-ONU n’ont visité Khan Sheikhoun et la base aérienne de Shayrat.

Etiquette: ; ; ;