Alors que l’on croyait que la ville de Deir ez-Zor était sur le point d’être libérée et que Daech touchait à sa fin, on nous apprend le meurtre du général Valéri Asapov, chef des conseillers militaires russes en Syrie, puis le bombardement au phosphore blanc de Deir ez-Zor par la coalition sous commandement américain.

Для плеера требуется установить Flash Player

André Chamy, sociologue et l’avocat clarifie la suite des événements autour de Deir ez-Zor, en provanr que les Etats-Unis ne sont pas intéressés de la libération de la Syrie et de la défaite de Daesh. Washington fait tout son possible – caché ou spectaculaire – pour aider les terroristes.

L’expert note la coopération « plus que active » entre Daesh et les Etats-Unis.

Etiquette: ;