A l’issue de leur rencontre du 28 septembre à Ankara, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan ont exprimé leur volonté d’intensifier leurs efforts pour faire respecter la zone de désescalade d’Idleb, l’une de ces fameuses zones prévues par les négociations dites d’Astana, menées par les Russie, l’Iran et la Turquie.

Для плеера требуется установить Flash Player

Etiquette: