Plusieurs dizaines de centres éducatifs sont occupés depuis hier soir pour éviter que les forces de l’ordre les mettent sous scellés avant la tenue du référendum interdit.

ur les grilles qui séparent la rue de la cour principale de l’établissement, la grande banderole peinte en bleu et rouge donne le ton. « Ici, nous défendons ce bureau de vote. » L’école primaire Collaso i Gil est un grand et austère bâtiment en briques rouge situé à la frontière des quartiers de Raval et de Poble Sec, dans le centre de Barcelone. C’est également un des 2.300 bureaux de vote habilités par la Generalitat, le gouvernement régional, pour accueillir demain le vote sur l’autodétermination de la Catalogne.

Etiquette: