L’Iran et l’Irak mènent des exercices militaires conjoints dans les zones frontalières.

Les manœuvres conjointes irano-irakiennes ont commencé ce lundi 2 octobre au matin, sur les frontières de l’ouest du pays, plus précisément, à la frontière de Parviz Khan, l’un des plus importants passages frontaliers entre l’Iran et l’Irak.

Au cours de ces manœuvres conjointes avec l’armée irakienne, les unités blindées et celles de réaction rapide, ainsi que les unités d’intervention offensive de l’armée iranienne, démontrent leurs capacités de locomotion et leur puissance offensive, rapporte l’agence de presse Fars News.

Baptisées « Eqtedar » [Autorité], ces manœuvres militaires se déroulent de façon conjointe à la demande du gouvernement irakien, suite aux manœuvres militaires de « Heydar Karrar ». Le coordinateur adjoint de l’armée, le général Amir Hossein Dadras et le commandant de la force terrestre de l’armée iranienne, le général Kioumars Heydari, sont présents à ces exercices militaires.

Les exercices militaires conjoints irano-irakiens ont pour but de renforcer l’unité des pays musulmans et la convergence entre les nations et religions, face aux puissances divisionnistes. Dans cette première étape des manœuvres, les forces armées iranienne et irakienne testent la puissance de leurs unités de drone, balistiques, d’artillerie, de blindées, ainsi que les capacités de leurs hélicoptères d’assaut.

Etiquette: