Le chef de file des indépendantistes catalan Carles Puidgemont a appelé l’UE à ne pas ignorer la violation des droits de l’homme par les forces de l’ordre espagnoles lors du référendum sur l’autodétermination de la Catalogne.

‘Union européenne ne doit pas ignorer la violation des droits de l’homme par les policiers espagnols lors du référendum d’autodétermination de la Catalogne, a déclaré dimanche le chef de file des indépendantistes catalans Carles Puidgemont.

«L’UE ne peut plus regarder ailleurs», a indiqué M.Puidgemont.

Selon lui, le peuple catalan a mérité le droit à un Etat indépendant sous la forme de république.

«Aujourd’hui, c’était une journée d’espoir et les habitants de la Catalogne ont gagné leur droit à devenir un État indépendant sous la forme de république. Ils ont gagné leur droit à la souveraineté», a-t-il noté.

D’après le gouvernement de la communauté autonome, les heurts qui ont opposé dimanche la police et les partisans du référendum catalan ont fait 844 blessés. Selon le ministère espagnol de l’Intérieur, 33 policiers ont été blessés dans les heurts.

Les autorités catalanes ont organisé dimanche un référendum sur l’autodétermination de la région malgré l’opposition de Madrid. Les bulletins de vote contenaient une seule question: «Voulez-vous que la Catalogne devienne un État indépendant sous la forme d’une république?».

La police espagnole a annoncé avoir pris le contrôle de la plupart des bureaux de vote avant leur ouverture et avoir saisi des urnes. Pendant le scrutin, des heurts ont opposé la police aux personnes venues pour voter et protéger les bureaux de vote.

Etiquette: ; ;